Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

mardi 8 août 2017

De la musique au cinéma




Magicien de l'univers sonore, Elie Poicard a façonné la plupart des bandes-son des films de Leos Carax en bidouillant des cassettes audio avec une table de mixage.

Voici ce qu'il avait concocté en 1986 pour Mauvais sang, en assurant à Carax — dit-il — que c'était précisément ce qu'il fallait éviter :



À ce sujet, la troisième partie de l'hommage suivant ne manque pas d'intérêt…



Ci-dessous, les quatre cassettes de préparation aux Amants du Pont-Neuf (1991), dont le tournage rocambolesque fut sérieusement menacé à plusieurs reprises :

Valsez ! Valses :


Phrases violoncelle :


Enfer et contre tout :


Tant qu'il est trop tard :


(Merci à Stéphane D., de la liste ANPR, pour la numérisation !)

dimanche 6 août 2017

Détournements facétieux


Plutôt que de coller de nouvelles paroles sur un air connu, on prend deux tubes et on chante les paroles de l'un sur la musique de l'autre.

Un exercice auquel se livrent avec virtuosité ses inventeurs,  les Frères Jacquard :



samedi 29 juillet 2017

Christopher Brookmyre par la bande



En août 2016, Christopher Brookmyre donnait une conférence d'une heure lors de l'Edinburgh International Book Festival à propos de son dix-neuvième roman, la septième aventure de Jack Parlabane.
Pour ceux qui auront la chance d'être à Edimbourg ce jour-là, il réitérera l'exercice le 23 août prochain, cette fois à propos du dernier en date, Want You Gone (encore un Parlabane).



C'est assez coton à comprendre à cause de ce putain d'accent d'accent écossais mais on finit par s'y faire...

Une précédente intervention du même, en 2013, à l'Edinburgh Central Library, à propos du troisième Jasmine Sharp, Flesh Wounds, et de son ahurissant roman de SF, Bedlam, qui traite entre autres de la conscience de soi des personnages de jeux vidéo :

samedi 22 juillet 2017

Fable-express façon « Ma bohême »



Avant que n'apparaisse le moderne négoce
On cueillait, on chassait, jamais on n'achetait.
Ceux qui jouaient à la marchande était des gosses
Égrillards et rieurs, d'éphélides tachetés.

Moralité (de l'époque) :
On n'est pas si véreux quand on a dit : « C'est tant ! »

vendredi 14 juillet 2017

Vol ne nuit : le vol, c'est approprié, té !


C'est pas du Saint-Exupéry ni du Proudhon, mais du Marguerite Duras.
C'était sur France Culture, le 18 juin 1976 :


Buenaventura Diaz, alias Georges Gassot




Fabio Testi, toujours impeccable !

« Vous savez, c'est un chat sauvage, ce gars-là !
Ça va pas être facile de le faire entrer dans un ordinateur, lui… »
(à 00 h 14 mn 17 s)

mercredi 5 juillet 2017

Hors de toute politicaillerie, comment se prendre une petite culotte pour l'été ?


C'est simple, il suffit de déguster (glups !) ce film de René Viénet, distribué en France en 1974 après le bien meilleur La dialectique peut-elle casser des briques ? (1973) sous le titre alternatif Les filles de Ka Ma Ré, avant que L'aubergine est farcie ne soit totalement interdit dans notre doux pays de liberté, d'égalité et de fraternité* (je recommande chaudement cet article du grand Delfeil) :





Du coup, ça nous a inspiré une fable-express en deux parties (donc impartie avec scissions), qu'on nommera :

Fable-express pour l'été
(comme une petite culotte)


Quelques situationnistes nageaient, blafards,
Dans ce fleuve indien qui passe à Calcutta.
Nus, se mirant mutuellement le pétard,
Ils reprirent couleur en gueulant : « Quel cul t'as ! »

Moralité :

Situs hâves en ce Gange : heureux culs…


*****


Les situs susnommés, tout à leurs ablutions,
Se prirent pour des super-héros de fiction :
Pour survivre dans cet univers, faut choisir !
Et Bruce Banner n'est pas forcément le pire.

Moralité :

… Comme un viatique, je tente Hulk ?

* : Incidemment, l'époustouflant anagrammatiste Jacques Perry-Salkow reconstruit ainsi la devise
« LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ »
après le pour le moins violent échec de la candidature de DSK à la présidentielle de 2012 :
« ÉBRIÉTÉ, FLIRT ET GALANTERIE ».